Le duo GRG mène un travail de RECHERCHES autour des notions d'open-source, de récupération, de partage des savoirs, savoir/faire, d'expérimentations avec des objets et matériaux qui sont déjà existants. Pour lui.elle, faire du design graphique est avant tout un geste politique, ainsi ils adoptent une posture « hacktive » face aux enjeux de notre société. GRG tente de révéler la provenance mécanique des images, et ainsi attache une importance fondamentale aux procédés d’impressions et aux processus de création des images. Conscients de l'abondance des déchets et des problèmes que la culture du jetable a causés, leur pratique relève d’une « gestion », c’est à dire que la création ne se fait qu’au regard de ce qui est déjà là. Le duo propose de changer le regard que l’on porte sur les déchets que nous produisons, en orientant ses recherches vers la réactivation/revalorisation de matériels et de matériaux désuets.
Comment concevoir le design graphique à travers le ré-emploi de rebut, dans le processus de création et les modes de production ?